LA ROCHE, J'Y CROIS !

04 juillet 2021

BRAVO

MjAyMTA3ZmRjNTg3MTQ5YTc1NjY3NzMwOWUxMGNmOTI3NDFkNTM

Dimanche dernier ont eu lieu les élections régionales sur l’ensemble du territoire national. 41,19 % des Rochoises et Rochois inscrits sur les listes électorales se sont déplacés aux urnes.

La liste de Loig Chesnais-Girard remporte le scrutin sur notre commune avec 39,82 % des voix. La Roche, j’y crois félicite vivement Mr Loig Chesnais-Girard et son équipe pour cette nette victoire. Sa poursuivante Claire Desmares-Poirrier (liste union à gauche avec les écologistes) a obtenu 18,41 % des suffrages (soit une différence de 111 voix).

A la lumière de ces chiffres, nous pouvons que nous réjouir car les valeurs qui caractérisent notre association seront représentées et défendues.

L’assemblée régionale a installé, courant de la semaine passée, son président et ses vices présidents. C’est avec honneur et fierté que Mme Fortin Laurence, élue minoritaire à La Roche Maurice et présidente de notre association, a été élue 4me vice présidente en charge du territoire, de l’économie et de l’habitat.

Malgré ses détracteurs, cela prouve que Mr Chesnais-Girard reconnaît les compétences de Mme Fortin pour l’avoir proposé au vote pour ce poste et lui renouvelle son entière confiance.

Nous Rochoises et Rochois pouvons en être fiers. Cela garantit la continuité de la politique conduite depuis le dernier mandat régional et poursuivra le développement de notre région. La complexité de certains dossiers demande à être menés avec brio et bienveillance et notre élue a déjà prouvé qu’elle ne traitait pas les dossiers en surface mais bien en profondeur….Pour preuve, le percepteur a constaté à la fin de son mandat de maire qu’elle avait (avec sa municipalité) désendetté la commune tout en réalisant de forts investissements (réfection du toit de l’église par exemple) tout en augmentant la capacité d’autofinancement de la Roche Maurice !

Les membres de la Roche, j’y crois te disent BRAVO Laurence, et comme à tous Rochoises et Rochois, nous te souhaitons de bonnes vacances d’été.

 

Posté par larochejycrois à 09:53 - Commentaires [3] - Permalien [#]

03 juin 2021

LA BRETAGNE UNIE

Les 20 et 27 juin prochain se dérouleront les élections régionales et départementales en Bretagne et en Finistère. Parce que voter est un droit, et un devoir, démocratique ; que la période que nous traversons, et celle que nous abordons, nous écartent des fondamentaux du vivre ensemble : la Bretagne doit rester UNIE.

La région devra relever des enjeux majeurs dans ses attributions plus marquées depuis la loi dite Nouvelle Organisation Territoriale de la République (loi NOTRe de juillet 2015).

les attributions du conseil régional :

  • Les transports : gestion des ports et des aéroports, des Trains Express Régionaux (TER), des transports routiers interurbains et scolaires,... Les régions sont devenues des autorités organisatrices de transport de plein exercice.

  • Les lycées : construction, entretien et fonctionnement des lycées d’enseignement général et des lycées et établissements de formation professionnels.

  • La formation professionnelle : insertion des jeunes en difficulté, formation des demandeurs d’emplois, gestion de l’apprentissage et des formations en alternance…

  • L’aménagement du territoire et l’environnement : gestion des déchets, des parcs naturels régionaux, développement rural et urbain, plan régional pour la qualité de l’air… La région est aussi en charge du schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (SRADDET). Il fixe les objectifs en matière d’équilibre et d’égalité des territoires, d’implantation des différentes infrastructures d’intérêt régional, de désenclavement des territoires ruraux, d’habitat, de gestion économe de l’espace, d’intermodalité et de développement des transports.

  • Le développement économique : animation des pôles de compétitivité, aides au tissu économique et mise en œuvre du schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation (SRDE-II). Il définit les orientations en matière d’aides aux entreprises, de soutien à l’internationalisation, d’aides à l’investissement immobilier et à l’innovation des entreprises.

  • La gestion de certains programmes européens : autorité de gestion des fonds européens liés aux developpements des régions (FEDER, FEADER).

Alors quelque soit l’orientation politique de chacun, ces attributions revêtent les domaines qui impactent notre vie quotidienne. Même à La Roche Maurice ! Il nous faudra choisir l’équipe qui saura relever les défis qui s’annoncent. Nous ne pouvons pas faire abstraction de ces élections au risque de se retrouver plus spectateurs de décisions ne nous correspondant pas qu’acteurs de nos futurs succès.

Mais pour voter il nous faudra avant tout être curieux pour mesurer ce que chacun nous propose. La Roche j’y crois invite les Rochois-es à s’interroger à ce qu’ils (elles) attendent de cette collectivité afin de choisir en connaissance de cause..

Nous vous proposons de découvrir ce que nous propose la liste LA BRETAGNE AVEC LOIG, emmenée par Loig Chesnais-Girard. Pour cela rien de plus simple: vous pouvez le suivre en vous abonnant à sa NEWSLETTER, en le suivant sur FACEBOOK ou TWITTER ou encore prendre le temps de découvrir son programme sur le SITE INTERNET.

 

En 2015, Les régionales ont vu 48,12 % d’abstention (sur l’ensemble de la région)

Contrairement aux habitudes, et plus encore aujourd’hui, il nous faudra voter. Et si vous ne pouvez pas, ou que quelqu’un de votre entourage ne peut pas, le code électoral vous permet de voter par PROCURATION (2 par électeurs inscrits sur les mêmes listes électorales) : pensez -y !

Posté par larochejycrois à 18:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 mai 2021

ENFIN UNE REPONSE !

En réponse à notre interpellation par courrier du 2 mai, le courrier du maire est éclairant (courrier).

Ainsi donc, le maire reconnaît dans sa lettre que « les décisions concernant les travaux de voirie sont bien prises par la municipalité ». Les explications alambiquées ("des ingénieurs de la communauté qui auraient décidé" ...etc.) qu’il avait fournies à la presse pour se déresponsabiliser (25/04/2021) ne sont par conséquent plus de mise ...!

Nous avons confirmation que notre groupe d’élus minoritaires avait vu juste : ce sont bien le maire et ses adjoints qui, seuls, ont pris la décision de refaire la route menant à la propriété de l’adjointe aux travaux.

Très curieuse conception d’un fonctionnement démocratique communal ...!

Toujours dans ce courrier, le maire continue à prétendre qu’un programme pluriannuel de voirie avait été travaillé à la « précédente commission environnement, espaces publics, bâtiments » présidée par l’adjointe aux travaux. Cette affirmation est totalement fausse. Aucun supposé "programme pluriannuel " n’a été présenté aux élus ... il suffit pour cela de lire le compte-rendu de cette commission (CR_com_17_fev_1).

Ainsi donc, conformément à ce que nous avions signalé, il n’y a pas eu de consultation préalable des élus communaux en commission, ni de vote en conseil municipal ...

Cantonnés dans l’ignorance de ce qui est décidé en catimini, Les rochois ne peuvent évidemment que s’inquiéter de voir la vérité ainsi malmenée par le maire et ses adjoints ..! Quel sera le prochain investissement « surprise » ?

Posté par larochejycrois à 09:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 mai 2021

NOUS ATTENDONS VOS REPONSES MR LE MAIRE

Suite à ses différentes allégations portées à la presse, les élus de la minorité ont interpellé  Monsieur le maire par un courrier en date du 02 mai (Courrier_au_maire_2_mai_2021). A ce jour, soit 13 jours plus tard, ils n'ont toujours pas reçu de réponses de sa part. Pourtant, celles-ci lui auraient propablement permis de justifier et clarifier ses propos. Faut-il comprendre que ces questions, aussi simples soient elles, mettraient dans l'embarras Mr le Maire et demontreraient que l'exercice démocratique ne lui soit pas inné ? 

Courrier au maire 2 mai 2021

Posté par larochejycrois à 03:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 mai 2021

08 MAI 1945 = LIBERTE

 

Le 8 Mai 1945 à 23h01, après plus de cinq années d'une guerre en Europe qui a coûté la vie à des dizaines de millions de personnes, l'acte de capitulation fixe la cessation des hostilités.

La guerre prend officiellement fin sur le continent européen.

En ce 8 mai, nous tenons à remercier Jean Porhel, président de l’association des anciens combattants de La Roche-Maurice et à travers lui l’ensemble des anciens combattants.

Chaque année, cette commémoration rend hommage à ceux qui se sont battus pour les valeurs de la France et nous rappelle aussi combien la paix doit toujours l’emporter. Ne l’oublions jamais.

IMG-20210508-WA0002

 

 

 

Posté par larochejycrois à 14:44 - Commentaires [1] - Permalien [#]

03 mai 2021

ELECTIONS DEPARTEMENTALES

Alors que se profilent dans quelques semaines les élections départementales, nous vous présentons les quatre candidats divers gauche (soutenus par la majorité départementale) pour le canton de Landerneau.

index

  • Quatre candidats pour représenter la canton au sein du Conseil départemental

- Les candidats, deux titulaires (Claudine Galéron, Stéphane Hervoir) et les deux suppléants (Marilyne Benoit et Christian Abiven) souhaitent que le Conseil départemental du Finistère poursuive une poli- tique solidaire et soucieuse de l'environnement.

- Ils se présentent sous l'étiquette divers gauche et sont soutenus par la majorité départementale.

 

Claudine GALERON

galeron

Née en 1956, Claudine Galéron a effectué toute sa carrière d'aide-soignante à l'hô- pital de Landerneau. Elle s'est surtout fait connaître par un long engagement syndi- cal de 30 ans.

Elle a notamment été, à partir de 2000, secrétaire générale CFDT à temps plein, en charge sur la Bretagne de la fonction publique hospitalière et du secteur social avec en particulier le maintien à domicile des personnes âgées.

Mariée, mère de 2 enfants, elle habite Landerneau où elle est bien connue dans le milieu associatif sportif.

 

Stéphane HERVOIR

 

hervoir

Né en 1969, Stéphane Hervoir est maire de Pencran depuis 202, après avoir été premier adjoint durant 1 mandat, en charge de l'aménagement du territoire et de l'urbanisme

Marié et père de 3 enfants, il est professeur au collège de Daoulas depuis 2009.

Il s’est durant les années passées montré très actif pour la mobilisation du territoi- re en faveur d’un second collège public à Landerneau

 

 

Marilyne BENOIT

 

benoit

Née en 1974

Pacsée et mère d’une fille, elle habite depuis toujours La Forest–Landerneau.

Elle a été élue adjointe au maire de la Forest–Landerneau lors des élections muni- cipales de 2020, déléguée aux sports, loisirs, animations, culture et tourisme.

Elle exerce son activité professionnelle à La Poste en tant que factrice sur le sec- teur de Plouédern.

Elle est engagée syndicale à la CGT en faveur du service public.

 

Christian ABIVEN

abiven

Né en 1966

Il a effectué l’essentiel de sa carrière dans la Marine Nationale, principalement au sein des forces sous-marines et est actuellement membre de la Garde Nationale en tant que réserviste à l’Etat-Major des armées.

Marié et père de 3 grands enfants, il habite le quartier du Leck à Landerneau.

Très investi dans la vie locale, il anime des associations sportives et culturelles à Landerneau.

 

 

 

  • Le Département est une instance essentielle pour la solidarité et le vivre ensemble
-   Depuis 2015 et la loi sur la nouvelle organisation des territoires, les compétences du Département ont été clarifiées, simplifiées, densifiées.

-  Doté d'un budget de près d'1 milliard d'€, autant que celui de la région Bretagne, le Conseil départe- mental, dont vous aurez à élire les conseillers en juin prochain a vu ses compétences resserrées pour se concentrer sur les solidarités humaines et territoriales : l'accompagnement des plus vul- nérables, l'action sociale de proximité, la protection de l'enfance, les politiques en faveur des per- sonnes âgées, des personnes en situation de handicap, l'insertion professionnelle, l'égalité Hom- mes/femmes, la lutte contre les violences intra familiales, les collèges, la culture, le tourisme, les mobilités (les routes et les mobilités douces).

 

- Le département est un acteur importants de la préservation de l'environnement avec la protection des espaces naturels, le développement d'une alimentation respectueuse du cadre de vie, la promo- tion de l'usage du vélo, ...

- Le département reste aussi un partenaire majeur des projets portés par les communes et les com- munautés de communes ou d'agglomération.

- Le Conseil départemental est donc présent dans votre vie quotidienne et à chaque âge de la vie.

- Les 20 et 27 juin prochain, il est important de voter pour faire entendre votre voix. Afin que le Finis- tère reste un département solidaire et soucieux de votre environnement.

 

 

  • Un nouveau collège public à Landerneau, décision majeure de la majorité départementale.
- La majorité départementale de gauche a décidé, en octobre 2018, de construire un nouveau collège public à Landerneau. Il s'agit là d'une décision majeure pour notre territoire.

- Ce projet est important pour tous les habitants de notre canton. Les collégiens de Pencran, de La Roche-Maurice, de Plouedern, de Lanneuffret, de Landerneau sont concernés directement. Mais ceux de Saint-Thonan, Saint-Divy, La Forest-Landerneau aussi indirectement. La présence d'un nou- veau collège prévue pour 2024 permettra aux collégiens de ces trois communes de s'inscrire au col- lège de Mescoat à Landerneau.

- Ce projet d'environ 15 millions d'€ témoigne aussi d'une ambition très forte en matière d'inclusion scolaire. Les bâtiments sont conçus pour inclure les collégiens en situation de handicap. Ce projet manifeste aussi un souci de qualité de vie et de préservation de l'environnement. Les bâtiments in- tègrent des innovations déterminantes en matière énergétique. Ils sont à énergie positive (c'est une première en Bretagne) avec des panneaux photovoltaïques, des verrières, des éoliennes péda- gogiques. Ce projet s'intègre aussi à une politique de développement de la place du vélo dans le département.

- La concrétisation de cet ambitieux projet sera un sujet très important pour les élus que vous choisi- rez pour représenter le canton de Landerneau au sein de l'Assemblée Départementale à Quimper. Il importe donc d'élire deux élus particulièrement soucieux du bon aboutissement de ce dossier du nouveau collège et attentifs à promouvoir un service public de qualité sur notre territoire.

 

  • Le Conseil départemental est la collectivité territoriale qui s'occupe des solidarités.
- L'action politique n'est pas neutre en matière sociale. Il est important de conforter une majorité de gauche particulièrement soucieuse de l'égalité des chances et du "bien vivre ensemble".

- Le Département accompagne les enfants et les parents au quotidien par des actions fortes de pré- vention. Dans les CDAS, la PMI accompagne, écoute, conseille, soigne les femmes enceintes, les jeu- nes parents et leurs bébés.

- Le Conseil départemental investie pour permettre aux familles de trouver un mode d'accueil pour leurs enfants.

- Prévenir les situations de danger, repérer les enfants victimes de violences et les protéger : la pro- tection de l'enfance est un rôle fondamental du Département.

- La majorité départementale a fait le choix d'une politique volontariste d'accompagnement des jeu- nes majeurs du Finistère dans leurs projets de formation et dans leurs démarches d'insertion pro- fessionnelles. La crise sanitaire actuelle démontre l'importance de ces aides.

-  La Conseil départemental a pour rôle d'aider les plus démunis, notamment par le versement du RSA. Mais aussi, par de nombreuses actions en faveur du retour à l'emploi en accompagnant les chantiers d'insertion ou en renforçant les clauses d'insertion dans les marchés publics.

- Le Département s'est engagée dans une politique d'insertion et de meilleure prise en charge des personnes handicapées. Il s'agit du premier budget du Conseil départemental (plus de 157 millions d'€). Ainsi, de 2015 à 2020, le Département a ouvert 435 places en établissements et services et a œuvrer pour l'épanouissement des Finistériennes et des Finistériens en situation de handicap en promouvant l'accès à la culture, au sport, à l'emploi, en faisant progresser le droit à avoir une vie affective et intime.

- Les moyens dédiés aux aînés et à leurs aidants a augmenté. Cela permet de prévenir la perte d'au- tonomie et de respecter les choix de vie. Le Finistère est un des premiers département à soutenir les services d'aide à domicile en appliquant des tarifs conformes aux coûts de revient. Le montants des hébergements en EHPAD ont été maîtrisés et nombreux sont ceux qui sont habilités à l'aide sociale.

- Le social est et doit rester un service de proximité. Le Département a fait le choix de maintenir 27 antennes et CDAS qui sont autant de portes d'entrée pour permettre à tous les habitants d'accéder à leurs droits et d'être accompagnés dans leurs démarches.

- Le Département s'engage pour l'égalité Femmes/Hommes et aide à lutter contre les violences fai- tes aux femmes. Le département a innové en créant 3 postes d'assistantes sociales dans les gendar- merie, dont 1 à Landerneau pour soutenir les familles, notamment les femmes et les enfants victi- mes de violences conjugales et intrafamiliales.

- Contrairement à ceux qui souhaitent diminuer l'accès à ces droits, nous souhaitons au contraire, développer davantage la communication. Trop de personnes n'osent pas franchir la porte d'un CDAS, trop de personnes méconnaissent leurs droits et les soutiens possibles. Nous souhaitons lut- ter contre cette situation.

- Il est important de voter pour des candidats appartenant à une majorité soucieuse de poursuivre et de développer cette politique active et volontariste et qui se positionne contre toute privatisa- tion ou tout libéralisme qui ferait exploser les tarifs.

 

  • Le Département est un acteur actif dans la protection de l'environnement.

 

- La majorité de gauche a impulsé un nouvel élan pour répondre aux défis des transitions environne- mentales. Un plan d'action a été adopté autour de 6 enjeux principaux : le foncier, l'eau, la biodi- versité, la neutralité carbone, les déchets, la déplastification, l'alimentation.

- De nombreuses actions ont été conduites et engagées. Ainsi, la stratégie "Finistère Eau Potable 2050" pour sécuriser l'alimentation en eau potable des Finistériens ou encore la préservation et l'acquisition d'espace naturels sensibles. Le département en gère aujourd'hui 4 500 ha.

- Le département aménage et entretien 6 200 km de sentiers de randonnées pour les rendre accessi- bles au public.

- Il s'engage dans la construction de bâtiments à énergie positive comme le futur collège de Lander- neau.

- Le Département est leader dans le développement des mobilités douces avec 593 km d'itinéraires cyclables de plus qu'il y a 6 ans et l'adoption de la stratégie "Finistère cyclable 2021-2027". 30; mil- lions d'€ pour accroître la part du vélo en Finistère dans les modes de transport.

- Il accompagne et organise aussi des projets liés au covoiturage, tel celui de la plateforme Ouestgo rassemblant plus de 70 collectivités et qui fourni un service de covoiturage gratuit et solidaire, en lien avec les plus de 1500 places de covoiturage dans le Finistère.

- Le Conseil départemental a entrepris la lutte contre l'imperméabilisation des sols en expérimen- tant de nouveaux procédés pour l'entretien de la voirie départementale.

- L'ensemble de ces actions, aux côtés des territoires participe aussi à renforcer le tourisme et la dé- couverte du Finistère autrement.

- Le Conseil départemental cherche aussi à favoriser une agriculture performante, durable au service d'une alimentation de qualité pour toutes et tous.

- Depuis 2015, la majorité départementale a décidé de faire de l'alimentation un sujet majeur. Un Projet Alimentaire de Territoire a été voté en 2016 et après une large consultation, en 2019, une nouvelle politique agricole et alimentaire a été adoptée pour viser une agro-écologie performante et une excellence alimentaire.

- Le Finistère dispose d'une grande diversité de produits, de productions et de savoir-faire. La plate forme Agrilocal29 permet de mieux appréhender cette richesse tout en soutenant concrètement le développement des circuits courts sur notre territoire. Cet outil simple et accessible rapproche de nombreux acheteurs publics engagés pour une restauration collective durable de qualité et de proximité avec des producteurs, agriculteurs et pêcheurs. 33 collèges ont déjà adhéré à cette dé- marche.

 

C'est pour ces raisons que LA ROCHE J'Y CROIS invite les Rochois et les Rochoises à voter pour les élections départementales les 20 et 27 juin prochains.

Posté par larochejycrois à 18:04 - Commentaires [1] - Permalien [#]

24 avril 2021

ECRANS DE FUMEE !!!!!

En tant qu’élus minoritaires, nous avons déjà eu l’occasion de dénoncer le manque de transparence de la gestion municipale de l’équipe en place.  Ce qui vient d’être constaté au sujet des travaux sur une partie de la voie communale de Tregastel à Penarun ne fait que renforcer nos craintes en la matière et aussi nos inquiétudes pour les contribuables rochois.

Nous venons en effet de découvrir que cette route à faible flux, qui dessert la maison de l’adjointe aux travaux, vient d’être refaite jusqu’à sa propriété.

Nous sommes stupéfaits!

Nous n’avions à ce jour jamais entendu parler d’un tel projet. Ni en commission des Finances, ni en commission des travaux, ni même lors du vote du budget intervenu il y a peu.

Pour nous, un budget communal se doit d’être transparent et sincère. Mais il ne peut l’être si les dépenses d’investissement ne sont pas clairement annoncées, étayées et soumises au débat démocratique. À La Roche comme ailleurs, l’usage a toujours été de débattre en commission des priorités d’investissements à venir ...! 

IMG-20210417-WA0003

IMG-20210424-WA0004

IMG-20210417-WA0001

 

Quand une municipalité avance masquée, c’est la démocratie qui en prend un coup...!

 

Le passe-droit constaté sur ce dossier s’inscrit selon nous dans la continuité des dérives que nous avons déjà déplorées et que nous ne cesserons de dénoncer...

* La première délibération de la nouvelle équipe avait, on s’en souvient, revêtu à nos yeux un caractère symbolique : décision d’augmenter de 33 % l’enveloppe des indemnités du maire, adjoints et délégué (lire ici paragraphe I).

* ces derniers jours, dans un contexte de crise sanitaire et sociale, alors qu’aucun investissement structurant n’est en cours, la municipalité vient de décider d’augmenter les impôts communaux de 2,5% soit 40 à 50 € par foyer.

Si l’on compte bien, le tiers de cette augmentation d’impôts correspondra au financement de l’augmentation des indemnités du maire, des adjoints et délégués…!

Nous considérons que l’engagement politique est un engagement pour le bien commun et nous aspirons à ce que la pratique budgétaire communale soit un fidèle reflet de cette ambition. Nous ne pouvons que regretter que pour la majorité en place, l’adage « servir et non se servir » ne semble pas, au vu de ses décisions, constituer le principe d’action de référence.

Les élus minoritaires : Laurence Fortin, Jean-Paul Abiven, Jean-Frédérique Guen, Valérie Favé soutenus par LA ROCHE J'Y CROIS.

Posté par larochejycrois à 08:59 - Commentaires [3] - Permalien [#]

09 avril 2021

CR du conseil municipal du 25 mars 2021

Le Conseil municipal s’est déroulé le jeudi 25 mars à 20H au complexe Roch Morvan. Il était consacré aux points suivants

1 - Le vote du Compte administratif et l’affectation des résultats

2 - Les demandes de subventions

3 - Les autorisations de signature de conventions

4 - Le transfert de compétences organisation transport

5 - La vente de la boulangerie

6 - Remise gracieuse

Au cours de ce conseil, quatre de ces sujets ont fait l’objet de débats.

1 - Le vote du compte administratif

Il s’agit d’approuver les écritures enregistrées pour l’année 2020.

En fonctionnement, le budget illustre les dépenses et recettes de l’année pour le fonctionnement de la collectivité. Fonctionnement impacté en recettes, moindre du fait contexte sanitaire mais aussi des charges de fonctionnement (chauffage, cantine scolaire, etc…) inférieures.

En investissement, l’exécution illustre ce que nous avions dénoncé au moment de sa présentation en juillet dernier, notamment la reprise des écritures de l’équipe municipale précédente sans prioriser les projets. Nous avions rappelé que le budget devait anticiper les projets qui seraient réellement mis en œuvre. Force est de constater la faiblesse de la réalisation du budget investissement (50%) avec très peu de réalisation.

Nous avons néanmoins voté le compte administratif et l’affectation des résultats non contestés.

 

2 – Les demandes de subventions à l’Etat

Il s’agit d’autoriser le maire à solliciter les subventions pour la réalisation des projets. Nous avons voté pour les demandes de subvention concernant la rénovation énergétique du complexe Roch-Morvan et des travaux à l’église malgré l’absence d’échanges en commissions travaux et en commission finances pour cette dernière. Par contre, nous nous sommes abstenus concernant la demande de subvention pour la rénovation énergétique de la mairie.

Conscients que la mairie actuelle n’est plus adaptée aux besoins, ni aux conditions de travail, nous considérons que les demandes de subventions ne peuvent être sollicitées alors qu’il n’y a pas de projet défini, ni de concertation sur le sujet.

Nous avons tenu à souligner la différence de méthode de travail et donc de vote entre la rénovation énergétique du complexe Roch Morvan et la mairie. En effet l’équipe municipale précédente avait fait établir un diagnostic énergétique du complexe Roch Morvan, ce qui avait permis d’envisager différents scénarios chiffrés avant de solliciter les financements, contrairement à la rénovation de la mairie. Ceci présente un risque conséquent pour les finances de la commune. En effet, une demande de subvention s’effectue sur un chiffrage de travaux précis. Sans ces éléments, toute évolution du projet ne pourra pas être subventionnée, car le projet doit être conforme à la demande de subvention. La demande de subvention doit donc être réalisée quand le projet descriptif est bien abouti. Nous regrettons cette méthode de travail.

 p { margin-bottom: 0.25cm; direction: ltr; line-height: 115%; text-align: left; orphans: 2; widows: 2; background: transparent }

3 - Signature de la convention avec la crèche de Plouédern

Une convention financière avec la crèche Ty Labousig à Plouédern, mise en place par Jean-François Jaouanet lors d’une précédente mandature, permet l’accueil d’un enfant Rochois au sein de la structure. C’est une offre complémentaire à l’offre des assistantes maternelles.

Au cours du conseil, il a été proposé de renouveler la convention pour les 6 prochaines années. Surpris que cette convention n’ait pas été présentée en commission finances, ni en commission enfance-jeunesse, nous avons interrogé pour savoir si le comité de pilotage, constitué de la structure et des financeurs, s’était réuni. Nous avons été très surpris d’apprendre que le comité de pilotage se réunirait dans les prochaines semaines et que la convention proposée n’avait pas fait l’objet d’échanges préalables avec les partenaires.

Il s’agit d’un engagement pour 6 ans à hauteur de 4800€/an. Parmi nos interrogations nous aurions souhaité avoir des éléments sur le nombre d’assistantes maternelles de la commune et leur taux d’occupation.

Au vu de ces éléments, il nous semble que les conditions pour autoriser le maire à s’engager pour 6 ans ne sont pas réunies et que les négociations doivent se faire en amont de la signature de la convention, contrairement à ce que prétend Monsieur Le Maire.

 

4 - Vente de la boulangerie

Nous avons voté la délibération qui permet à Monsieur et Madame LEMAIRE, d’acheter les murs de la boulangerie plus tôt qu’initialement prévu.

Nous avons néanmoins dénoncé l’analyse du maire concernant le montage proposé par l’équipe précédente qu’il a jugé « malvenu ».

C’est pourtant bien le montage proposé par l’équipe précédente qui a permis la reprise de la boulangerie SALAUN. En effet, le portage par l’Etablissement Public Foncier, et l’usufruit communal ont permis à Monsieur LEMAIRE d’exploiter le fonds de commerce et de prouver que le potentiel commercial assure la viabilité de la boulangerie. Ce sont bien ces éléments qui offrent aujourd’hui à Monsieur et Madame LEMAIRE la possibilité de se porter acquéreurs des murs. Sans un tel montage, nous serions sans doute aujourd’hui encore sans boulangerie sur la commune. Nous nous félicitons par ailleurs que les Rochois contribuent à son développement.

 

Posté par larochejycrois à 06:09 - Commentaires [2] - Permalien [#]

14 février 2021

ATTRACTIVITÉ

Depuis quelques temps, et en particulier depuis la parution des vœux de notre édile, le mot attractivité semble être à la mode à La Roche Maurice, tout comme l’ont été démocratique et dynamique. Lorsque l’on parle d’attractivité d’un territoire, de quoi parle-t-on ? Attirer des gens de passage pour un temps donné, ou attirer à plus long terme de nouveaux Rochois(es) ? Quels sont les moyens à mettre en œuvre pour rendre attractive notre commune ?

L’offre touristique est très riche à la Roche Maurice. En premier lieu, perché sur son promontoire faisant de l’œil aux touristes de passage, il y a le Château. Nous ne pouvons que remercier les membres de l’association Château et Patrimoine pour leur mobilisation permanente  ! Puis il y a l’église St Yves, dont la restauration a été pilotée par l’ancienne municipalité, et son ossuaire (qui mériterait tant qu’on le préserve aussi). Enfin n’oublions pas la chapelle de Pont Christ dans son écrin bucolique…. Il y aussi un patrimoine naturel exceptionnel à La Roche Maurice. De nombreux sentiers sont à explorer sur notre commune (que ce soit à pied, à vélo ou encore à cheval). Là encore, nous ne pouvons que remercier les membres des associations qui se mobilisent pour entretenir ces sentiers. Donc oui, vous l’aurez deviné, la Roche Maurice est sa propre publicité… Mais que faire pour attirer plus de touristes qui viendront soutenir notre économie si fragilisée ces derniers temps. L’offre de logement existe : chambres d’hôtes atypiques avec Rêves étoilés par exemple. Une qualité exceptionnelle existe aussi de l’art culinaire breton : il n’y a qu’à voir le parking de l’auberge du vieux château (avant les restrictions sanitaires bien sûr), ou constater la popularité de la crêperie Milinn an Elorn sur les réseaux sociaux pour s’en convaincre…Peut être que pour coordonner toute cette offre et donner envie de s’arrêter à la Roche Maurice, un fléchage pertinent serait le bienvenu. Et puis un coup de balai et un désherbage régulier des axes principaux rendrait notre commune plus attrayante, non ? Et enfin, la révision du fleurissement serait bien vue. Nous Rochois(es), serions fiers(es) d’avoir une jolie commune attractive….

Que faire pour rendre notre commune attractive pour de nouveaux habitants ? La Roche Maurice, est idéalement située à quelques kilomètres de Landerneau (avec sa gare, ses différentes infrastructures, et son offre de commerces divers et variés). Elle est aussi à égale distance de Morlaix et de Brest (vérifié à partir de Pont Christ) ou l’on peut se rendre via la voie express à moins de 2 kms. Enfin, La Roche Maurice n’est situé qu’à 15mn de l’aéroport Brest-Bretagne par la 4 voies. De plus, le tissus associatif de la Roche (une trentaine d’associations) démontre la dynamique et la qualité du vivre ensemble chez nous. Autant dire que La Roche Maurice a tout pour plaire à de nouveaux habitants. Mais il y a quelques points qui pourraient ternir ce tableau idyllique. Certes, grâce à l’opiniâtreté de l’ancienne municipalité, nous avons une excellente boulangerie mais il faut aussi soutenir, voire développer, l’offre de commerce de proximité. Nous avons également évoqué l’urgence absolue d’installer un médecin généraliste à proximité de la pharmacie pour attirer de  nouveaux Rochois(es). Mais il faut également consolider et développer les infrastructures de télécommunications. Aujourd’hui, les professionnels de l’immobilier pointent régulièrement le handicap de La Roche Maurice en matière de très mauvaise réception de téléphonie mobile (50% du territoire communal est confronté à une réception dégradée ou quasi-nulle) . Cette mauvaise qualité des liaisons téléphoniques mobiles serait perçue comme très pénalisante et découragerait nous dit-on certains acquéreurs de maisons ou de terrains à bâtir de venir s’établir sur La Roche Maurice. Sur ce sujet, comment va réagir l’équipe municipale conduite par un maire qui a initié une campagne de pétition contre l’implantation d’une antenne relai ? sur ce point on note l’action volontariste de la maire de Ploudiry pour enrayer les zones blanches et grises.

Parmi les autres pistes à explorer pour rendre attractive La Roche Maurice : lancéle 1er octobre dernier, le dispositif "Petites villes de demain "peut y contribuer. Il permet à 1 000 villes de moins de 20 000 habitants de bénéficier d'un soutien spécifique de l'État et de ses partenaires pour leurs projets de revitalisation. L'Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) a sélectionné 109 communes en Bretagne avec 30 communes en Finistère, dont Sizun bénéficiera par exemple.

Hélas, La Roche Maurice ne s’est pas inscrite dans ce programme ! pas plus qu’au programme de formation «  les territoires innovent » qui rassemble plus de 150 élus à chaque session mise en place par la Région Bretagne, l’état, la banque des territoires, et l’établissement public foncier.

Enfin, nous n’entendons aucune annonce de création de réserve foncière pour développer l’habitat et l’urbanisme.

En répondant dynamiquement et démocratiquement à ces questions simples, nous aurons probablement les réponses pour rendre notre commune plus attractive car en La Roche, nous y croyons !

 

Posté par larochejycrois à 15:36 - Commentaires [1] - Permalien [#]

31 janvier 2021

VOUS NOUS LISEZ !

Bonjour amis lectrices et lecteurs,

Vous êtes nombreux à nous suivre sur notre blog LA ROCHE J'Y CROIS. Depuis sa création, le 21 octobre 2020, vous avez été 1 720 visiteurs à nous lire. nous vous en remercions.

Ce blog est un lieu de réflexion et d'échange visant à informer les citoyens Rochois sur les actions de nos élus minoritaires au conseil municipal : Laurence Fortin, Jean-Paul Abiven, Valérie Favé et Jean-Frédéric Guen. Vous pouvez donc commenter chaque billet à votre guise en utilisant le formulaire de commentaires ci-dessous. Et si vous adhérez à nos propos vous pouvez toujours cliquez sur le bouton J'AIME en pied de billet.

Vous pouvez également suivre notre page Facebook : https://www.facebook.com/LaRochejycrois/

Nous vous souhaitons une bonne lecture et vous disons à bientôt

xx

LA ROCHE NOUS Y CROYONS !

 

 

Posté par larochejycrois à 08:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]